Semaine sur le thème de « l’eau »

Pour faire suite à la participation des élèves aux 8ème Récid’eau qui ont eu lieu à Sens le 15 janvier 2016 organisés par l’Agence de l’eau Seine Normandie, les élèves de 4ème 2 de Saulieu et les élèves de 4ème A de Liernais ont travaillé durant une semaine (du 21 au 25 mars 2016) sur le thème de l’eau à l’occasion de « classes d’eau » (financées par l’Agence de l’eau Seine Normandie et le Parc Naturel Régional du Morvan).

La semaine a permis aux élèves d’échanger avec des intervenants du Parc Naturel Régional du Morvan, du syndicat des eaux du Haut Serein et du Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne sur la continuité écologique, le réseau hydrographique de Bourgogne et les tourbières.

IMG_1780

Les élèves ont participé à des activités sur l’eau dans l’antiquité, sur les conflits liés à l’eau dans le monde et travaillé sur des articles de presse consacrés à l’eau. Ils ont analysé différentes eaux en sciences physiques, calculé des débits en mathématiques et étudié le pouvoir érosif de l’eau en SVT.

Ils ont aussi appris à déguster différentes eaux dans un « bar à eaux ».

IMG_1833

Lors d’une sortie sur le terrain les élèves ont découvert le barrage de Pannecière, les tourbières du Morvan et visité l’usine de retraitement des eaux de Chamboux.

IMG_1742

IMG_1798.jpg

La semaine s’est clôturée par la réalisation d’un plateau-jeu sur le thème de l’eau.IMG_1853

Cette semaine consacrée à l’eau s’inscrit dans un projet plus global sur les conséquences des changements climatiques sur la biodiversité, dans le Morvan et à l’échelle européenne avec en perspective un voyage d’étude au Groenland.

Publicités

Journée du 7 octobre à l’université de Dijon

Les élèves de 4ème 2 de Saulieu et les élèves de 4ème A de Liernais se sont rendus à l’université de Dijon le mercredi 7 octobre 2015
Au programme : visite du campus et de deux amphithéâtres

Participation à l’inauguration du Bourgogne Nature Junior 6

L’après midi les élèves ont rencontré des chercheurs qui leur ont présenté leur laboratoire et leur travail.

Les élèves ont été accueillis dans 4 laboratoires :

– Laboratoire écologie évolutive

– laboratoire système, environnements et dynamique sédimentaire

– Laboratoire biodiversité, macroécologie, évolution

– Laboratoire climatologie

Cette journée marque le début d’un projet « euro-environnement » ou « faune d’ici, faune d’ailleurs, faune de demain » qui se déroulera sur 2 années scolaires avec comme thème l’impact des changements climatiques sur la faune locale ainsi que sur celle d’un pays étranger très impacté comme le Groenland.

IMG_1479Dans un laboratoire

IMG_1490

A la découverte d’un amphithéatre…

IMG_1758

 

Dans le laboratoire de climatologie

Dans le laboratoire de climatologie nous avons rencontré Yves Richard, un scientifique. Il nous a expliqué en quoi consiste son métier de chercheur/enseignant et nous avons visité les différentes parties de son laboratoire.

L’équipe de climatologie travaille sur le climat de la Bourgogne mais aussi sur le climat mondial.

Nous avons assisté à une expérience qui montrait l’effet d’Albédo : des lampes chauffaient 2 ardoises, une blanche et une noire et des thermomètres mesuraient la température. L’ardoise noire absorbe plus de lumière que l’ardoise blanche.

Le travail de chercheur demande beaucoup de temps et de patience. La découverte de ce laboratoire de recherche était passionnante pour nous car c’était quelque chose de totalement nouveau.

Julien, Manon, Maxime, Manon, Olivia, Florine, Augustine, Julie, Alexandre, Antoine et Paul-Emile

Laboratoire systèmes, environnements et dynamique sédimentaire

Dans un premier temps, nous avons visité un laboratoire dans lequel se trouvaient des expériences à base de roche (roche testée avec des solutions à base d’eau et d’acide).

Le scientifique nous a présenté un robot qui analyse seul les roches (ex : particules fossilisées, fossiles…).

Une personne réalisait des lames minces : cette opération consiste à limer la roche jusqu’à ce qu’elle soit très fine.

Dans une autre salle nous avons découvert un microscope optique relié à une caméra qui analysait la structure de la roche, la présence de fossiles et leur couleur respective quand ils sont traversés par une lumière (analyser, polariser).

Notre visite nous a ensuite conduit dans la salle d’un microscope électronique : un microscope très puissant et aussi très cher !

Cette présentation, intéressante, nous a permis de découvrir un nouveau métier, des machines puissantes et sophistiquées et aussi d’approcher la structure des roches.

Les scientifiques étudient les roches pour comprendre le climat passé.

 

Romain, Marie, Alexis, Axel, Maël, Maxime, Julien, Jason, Yanis, Coraline et Elisa

Laboratoire écologie évolutive

Yannick Moret, chercheur/enseignant nous a reçu dans les salles de son laboratoire d’écologie évolutive.

Il nous a expliqué quelques expériences en cours : étude du comportement d’espèces parasitées comme le gammare (petit crustacé). Le test consistait à placer des gammares dans un tube à moitié occulté, si le gammare se réfugie à l’abri de la lumière son comportement est normal : il n’est pas parasité. Au contraire s’il va à la lumière (il n’est plus photophobique), alors il est parasité. Dans la nature les gammares parasités deviennent des proies pour les prédateurs.IMG_1471

Dans une seconde salle nous avons découvert des poissons exotiques étudiés pour leur caractère comportemental   « sociable ». L’expérience consistait à étudier la manière dont la femelle poisson choisit son mâle pour la reproduction. On a découvert que la femelle choisit un mâle 30% plus gros qu’elle afin qu’il soit capable de protéger sa « famille ». Elle ne le choisit pas plus gros pour qu’il ne mange pas ses petits en cas de famine !IMG_1476

Après avoir visité d’autres salles avec plein de machines, Yannick Moret nous a parlé de son parcours et de ses études.

Nino, Nolan, Emma, Chloé, Pauline, Adrien, Liam, Pauline, Alexis, Agathe et Alice

Laboratoire biodiversité

Un enseignant/chercheur spécialisé dans les oursins d’Antarctique nous a reçu dans son laboratoire.

Nous avons commencé la visite par une salle de cours de paléontologie où tous les étudiants de première année commencent leurs études. A l’intérieur il y avait beaucoup de fossiles et de squelettes et tout était rangé par catégories.

Le pôle paléontologie possède plusieurs salles :

– une salle qui permet de nettoyer les fossiles avant de les répertorier.

– Une salle où sont conservés dans une armoire forte les échantillons dans l’alcool.  Cette armoire est prévue pour résister aux incendies et aux explosions.

– Une salle de stockage pour les échantillons secs.

La grande découverte pour nous était d’apprendre qu’il y avait des oursins en Antarctique !

 

Bénédicte, Jessie, Noémie, Benjamin, Camille, Estelle, Camille, Chloé, Sarah, Guillaume et François

Récid’eau

Le 15 janvier 2016, les élèves de 4e du Collège François Pompon de Saulieu (21) et du collège François de La Grange de Liernais (21) ont mesuré la température des enjeux pesant sur notre planète lors de la 8e édition des Récid’eau à Sens (89). En effet, tous les deux ans, l’Agence de l’eau Seine-Normandie organise une manifestation ouverte à tous durant quatre jours (en 2016, du 14 au 17 janvier). Cette édition 2016 avait pour thème le changement climatique avec Vincent Hilaire photographe-journaliste, correspondant des expéditions scientifiques de la goélette Tara comme parrain. Les collégiens ont profité de cette belle occasion pour se rendre une journée entière aux Recid’Eau accompagnés de leurs enseignants en Sciences et Vie de la Terre et de l’Environnement (Rodolphe Pestel) et en Histoire géographie (Sandrine Jacquot). Au programme de cette riche journée bien matinale et animée : la visite de stands proposant des animations pédagogiques, un quizz inter-stands, un spectacle et une rencontre avec Vincent Hilaire lors de la projection d’un film sur la dérive arctique de Tara. 

« Nous avons emmené nos élèves à Recid’Eau grâce aux classes d’eau de l’Agence Normandie et dans le cadre d’un projet de grande ampleur sur le thème du changement climatique que nous sommes en train de monter afin d’emmener nos élèves au Groenland. Ce sera peut-être l’aboutissement de deux ans de travail sur cette thématique que nous allons conduire avec les 4e et en accord avec leurs programmes scolaires » explique Sandrine Jacquot. « Nous allons travailler en partenariat avec l’association Bourgogne-Nature, le Parc naturel régional du Morvan, la Société d’histoire naturelle d’Autun, le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne, l’Université de Bourgogne notamment pour aborder ce thème avec les élèves » ajoute Rodolphe Pestel.

Ce beau projet sur lequel travaillent les collégiens depuis ce début d’année 2016 s’intitule « Faune d’ici, faune d’ailleurs, faune de demain ». L’objectif final étant de pouvoir faire un échange entre les collégiens du Groenland et les collégiens de Saulieu et Liernais sur un sujet qui les interpelle : le Renard roux et le Renard polaire. Il sera donc question d’étudier la biologie des espèces, les milieux de vie, les aires de répartition, d’étudier l’impact de l’Homme sur la biodiversité notamment grâce au soutien de scientifiques et naturalistes de part et d’autres de ces deux univers.

Au delà d’un sujet d’actualité, ce projet a pour mission d’apporter nombreuses notions à ces jeunes en formation au travers de l’éducation, la solidarité, l’échange culturel et d’y impliquer nombre de partenaires dans cette aventure (collectivités, scientifiques, associations, …). Une chose est sûre, ce voyage au Groenland sera bien mérité et marquera les esprits !IMG_2401IMG_1693Inauguration des 8ème Récid’eau à Sens